Antre du Royaume et de la Patrouille de la Brume, guilde et clan RP sur le serveur Julith
 
CalendrierAccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionséparation
Lien du Forum de L'Alliance
Vous souhaitez faire du RP mais avez déjà une guilde ? Pas de panique, la patrouille recrute aussi de nouveaux éléments !
Le Grimoire de la Brume a été réécrit, n'hésitez pas à le consulter !

Partagez | 
 

 Il faut sauver le soldat Ter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vagabonde

avatar



Messages : 37

MessageSujet: Il faut sauver le soldat Ter   Sam 7 Juil 2018 - 20:58

« Il est en retard, on avait dit quatre heures moins le quart .»  pensa-t-elle.

  Les cloches de l’église d’Amakna sonnaient tout juste quatre heures de l’après-midi. Elle tapait du pied nerveusement.

« Et si il ne venait pas…? »

  Ils s’étaient connus face au Kralamour lui-même. Elle, tentant tant bien que mal, seule, de contraindre la bête à lui dévoiler où était son trésor. Lui, observant la petite fécatte donner des ordres au géant en gesticulant dans tous les sens, avant qu’il ne décide d’achever les souffrances du mollusque qui se bouchait les oreilles en hurlant à la mort. Les aventuriers témoins de la scène auraient juré que le monstre avait articulé en douzois parfait « Mais faites la taire ! ».
Une vraie idylle, selon les dires de la demoiselle.

« Il m’épousera le bougre. Si je vais le chercher ça va chauffer pour ses fesses, j’ai autre chose à faire que de courir après lui. »

  L’église était pleine à craquer. Dommage qu’aucun des aventuriers présents ne figurait sur la liste d’invités. Leurs amis avaient été trop occupés pour assister à la cérémonie.  « Je peux pas je dois aller récolter de la neige d’Otomaï »,  « Ah mince je dois apprendre à mon pichon à donner la patte », « Désolé l’arrière grand mamie de l’oncle de la femme du frère de mon ami a attrapé le Rhube et je dois aller lui apporter son vaccin. ».
« Ils ne savent pas ce qu’ils ratent. On a pas idée d’être aussi pris.» a-t-elle décrété naïvement.

  Les portes claquèrent dans un bruit sourd, le panda était arrivé. Ce n’était pas le plus fringuant, ni celui avec la meilleure haleine, mais il avait le poil doux, l’oeil vif, toutes ses dents, était pucé et vacciné. Pour l’occasion, il avait sorti le haut de forme et avait brossé son pelage. Il regarda nerveusement autour de lui et adressa une rapide prière à Pandawa.

« Tu es en retard. »
Ça commençait déjà.
« Un quart d’heure de retard. On fait attendre tout le monde. Tu as pensé à ce pauvre prêtre, en plus on le paye à l’heure. Des dépenses non nécessaires…blablabla »

  Les préparatifs avaient été un fiasco total. Des coups de chopes et de bâtons avaient été échangés en signe de désaccord mais fort heureusement, aucun poutch n’a été blessé lors de ces échanges musclés. Les témoins de ces scènes en étaient déboussolés de voir que le couple tenait quand même.
Elle jeta un coup d’oeil circulaire dans l’église, satisfaite de son travail.
Elle huma l’odeur suave des fleurs blanches qui maculaient les murs. Il avait râlé inlassablement parce qu’il en voulait des dorées et kaki.
Elle regarda le buffet par la fenêtre et contempla les gâteaux aux citrons meringués. Il avait râlé inlassablement parce qu’il préférait la tourte pichon-bière-levure-orchidée de son arrière grand-tante Xx-dinerpresquefoire-xX, morte d’intoxication alimentaire, qui a décidé de faire atteindre la postérité à sa recette en la gravant dans le marbre dans un coin sombre et poussiéreux d’une taverne de Pandala.
Son regard se déposa sur le bar plein à craquer de liqueurs et d’alcools en tout genres. Et chose innovante, les cocktails étaient à volonté. Il avait râlé…. ah bah non. Il s’était empressé d’accepter l’idée.
Finalement, ces crises de bouderie aigües et tapages de pieds s’étaient calmés lorsque la jeune femme lui avait promis le double du triple de son poids, divisé par six, moins le double du demi de son poids en bière en guise de cadeau de mariage. Ça avait semblé colossal à l’ivrogne qui, malgré son accord spontané, n’arrivait pas à s’ôter l’impression de faire une grosse bêtise en se passant la bague au doigt.

« Et vous, Ter, voulez-vous prendre pour douce, tendre, aimante, charmante, intelligente, soyeuse, verdoyante, gallante, polie moitié Vagabonde ci-présente? » déclama le prêtre.

  Le panda fit ce qui sembla être la plus bruyante des déglutitions jamais entendue dans le monde des douzes avant de donner son accord dans un murmure. Ils étaient désormais mariés.

« Nous allons bien nous amuser, chéri » fit Vagabonde avec un sourire carnassier.

Sa prière à Pandawa n'a pas été entendue.
Revenir en haut Aller en bas
Ter-Alcooliks

avatar



Messages : 3
Localisation : Rivage sufokien

MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Ter   Sam 7 Juil 2018 - 21:26

à l'aide !
Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut sauver le soldat Ter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de la Brume :: Bibliothèque :: BIBLIOTHÈQUE :: Allée des récits-